top of page

Pour l'amour des chiens, nos amis de toujours

Dernière mise à jour : 15 sept. 2023

''Perros Libres'', un refuge où les chiens ne sont pas maintenus en cage, situé à Tzununa au Lac Atitlan, Guatemala. Comment aider, visiter le refuge, adopter un chien. Comprendre la réalité de milliers de chiens dans les pays d'Amérique latine.


Chiots âgés d'environ 2 semaines sous une roche
Chiots âgés d'environ 2 semaines, Perros Libres, Tzununa, Guatemala

Aujourd’hui j’ai assisté à la naissance d’un chiot. C’était une expérience inoubliable et très émouvante. La grand-mère de cette nouvelle maman était même là pour assister et aider sa fille. Elle lavait les petites bêtes et assurait leur sécurité. Effectivement, les 70 autres chiens du refuge étaient aussi très curieux d’accueillir les 4 nouveaux membres dans la grande famille de Perros Libres à Tzununa, près du Lac Atitlan, au Guatemala.


Mon ami Aaron a trouvé sa mission de vie il y a plus d’un an maintenant: Aider les chiens de la rue à Tzununa. Lorsque nous avons rencontré Aaron pour qu'il prenne soin de la maison où nous habitions pendant notre absence il y a deux ans, ce n’était pas le même homme. Il arrivait de Miami, cherchant un lopin de terre, simplement. Il a trouvé l’inspiration malgré lui en sauvant 4 petits chiots abandonnés. La réalité est qu’au Guatemala (et dans pratiquement tous les pays d’Amérique latine), les propriétaires de chiens n’ont pas assez d’argent pour castrer leurs animaux. Les latinos se retrouvent donc avec une surpopulation de chiens, souvent errants. Ils n’ont pas assez d’argent pour les nourrir non plus. Ils sont la plupart du temps sous-alimentés et sujets aux maladies. Malheureusement, la population de canidés sont aussi battus avec des bâtons, machettes et chassés avec des pierres. Les enfants sont élevés de cette manière: si un chien te jappe après, lance-lui une pierre pour lui faire peur. C’est un cercle vicieux, car le chien jappe davantage pour se défendre.


Lorsque nous sommes venus le visiter l’année passée après l’avoir quitté il y a un an, Aaron était transformé. Il nous explique son projet, qui est alors embryonnaire, d’ouvrir un refuge pour chiens et d’être reconnu dans la région. Il avait déjà plusieurs chiots et quelques adultes, près d’une dizaine de chiens. Nous l’avons aidé à déménager car l’espace devenait insuffisant. Un an plus tard, relevant plusieurs défis de taille, il se retrouve avec un organisme à but non lucratif nommé ‘’Perros Libres’’ (chiens libres) qui accueille 75 adorables bêtes .


An happy man with 2 dogs
Fondateur de Perros Libres, Aaron, avec la nouvelle mère et grand-mère de 4 chiots

Lorsque je suis allée visiter la première fois, je pensais avoir le cœur déchiré en voyant tous ces chiens au même endroit. Imaginez le contraire. Cet endroit est un véritable paradis pour chiens. Ils ne sont pas gardés en cage. Ils peuvent aller où ils veulent et interagir entre eux et avec les humains. Nous n’avons même pas l’impression d’être entouré de 75 chiens tant ils ont de l’espace et de liberté sur le terrain. On croirait devoir endurer une cacophonie de jappements et de grognements, d'être constamment sur nos gardes, à avoir de la difficulté à parler. Rien de cela!


12 dogs around their master waiting for food
Quelques chiens curieux du sanctuaire

Certes, selon leur personnalité, quelques chiens aboient lors de notre arrivée pour avertir leurs maîtres. Parfois, des petites chicanes entre eux pour des raisons non définies éclatent. Mais dès qu’ils sont gentiment calmés par les 7 volontaires Workaway sur place ou par le propriétaire, ils sont heureux d’être cajolés et aimés. Ils ont été rééduqués. C’est le meilleur ami de l’homme après tout, c’est tout ce qu’ils souhaitent: la compagnie d’un humain et sa gentillesse. En retour, ils nous renvoient le geste. Malgré que tous ces chiens aient déjà été dans la rue et qu’ils aient vécu parfois des situations abominables, ils sont rassurés d’être enfin en sécurité et ont retrouvé leur amour pour les humains.


dog mom with 4 pups
Tina, fière maman de 4 nouveaux chiots

Il est possible d’aider. Comment? Si vous êtes sur place, faites une visite. Venez caresser les chiens, jouer avec eux, remplir les bols d’eau, passer le balais… quelques heures de zoothérapie changeront votre journée et aideront à la fois les chiens et le personnel. Pensez à combien d’énergie il faut pour s’occuper de 75 petites boules d’amour, vous êtes donc les bienvenus en tout temps dans cet unique temple pour chiens autour du Lac Atitlan. Évidemment, l’adoption reste le meilleur moyen d’aider le centre si jamais vous tombez amoureux d'une ou plusieurs bêtes lors de votre séjour. Le centre a aussi besoin de dons pour acheter des médicaments, financer les opérations de castration, la nourriture, faire de la publicité pour aider les chiens à être adoptés, améliorer les infrastructures, etc.. Vous pouvez aider à faire cela à distance: https://www.perroslibres.info/




Posts récents

Voir tout

Kommentare


Die Kommentarfunktion wurde abgeschaltet.
bottom of page