top of page

Californie: Métropoles

Dernière mise à jour : 15 sept. 2023

La route 66, visite express à Hollywood: quoi faire, Point Dume à Malibu et ''La Planète des Singes'': la signification, San Francisco: la contre-culture hippie, Golden Gate Bridge et les otaries du Pier 39.


lights of los angeles by night
Los Angeles

Los Angeles + Hollywood


La petite histoire du roadtrip


Depuis plus d’un siècle, la côte pacifique est le but ultime de tout road trip américain qui se respecte. Vous serez peut-être étonné d’entendre par contre que la première traversée américaine s’est effectuée dans l’autre sens, de San Francisco vers New-York, en 1903. Lire comment se préparer pour un road trip.


Ce n’est cependant qu’en 1930 que les américains peuvent profiter de leur première route pavée, qui part de Chicago et se rend jusqu’à Santa Monica. La populaire route 66 est née. Et, avec elle, toute une génération d’explorateurs prirent le volant pour découvrir les États-Unis ou pour un nouveau départ dans l’ouest. Aujourd’hui, la route n’existe techniquement plus telle quelle était, des segments ayant été déroutés. Elle reste cependant historique et des panneaux commémorent son importance à quelques endroits tel un musée.


Malgré que je n’ai pas emprunté cette route pour me rendre à Hollywood, c’est peu dire que j’avais hâte d’y arriver et peut-être sentir tout ce que ces gens ont ressenti en accomplissant cet exploit. Ce n’était pas la première fois que je traversais le continent d’est en ouest (première fois au Canada), donc je connaissais tout de même déjà ce sentiment, mais chaque expérience est différente! C’était la deuxième fois que je visitais Hollywood, donc je savais déjà que ce n’était pas comme on le voit dans les films, je n’avais pas d’illusions. Conduire à Los Angeles est un enfer. Ma petite conduite polie de canadienne n’y faisait pas le poids. J’ai survécu, vive le GPS.


Hollywood

Enfin stationnée, je voulais évidemment filmer le panneau des grandes lettres Hollywood. J’ai bien aimé la petite marche en montagne pour se rendre à l’observatoire Griffith. Et même, si vous n’êtes pas fatigués, je vous conseille fortement d’y aller pour le coucher du soleil, c’était vraiment incroyable de voir toutes les lumières de Los Angeles allumées d’en haut. On ne voit plus les étoiles tant qu'il y a de la pollution lumineuse, mais c’est parce qu’elles sont rendues dans les rues!


C’est la chose que j'ai aimé le plus regarder lors de mes deux visites à Hollywood (une fois en 2010, une fois en 2016): chercher mes célébrités préférées dans le Walk of Fame. Il y en a tellement (près de 2500) que bien souvent, on ne sait même pas qui est affiché, mais je trouve cela fascinant tout de même. C’est incroyable car si on y pense comme il faut, on passe la moitié de notre visite les yeux à terre!


alfred hitchcock star walk of fame hollywood
J'ai trouvé l'étoile de l'un de mes réalisateur préféré!

Il ne faut pas trop s’en inquiéter, car les amuseurs publics vous feront relever la tête bien souvent, déguisés en les personnages les plus célèbres du temps comme Elvis, Hulk, Avatar, Mickey Mouse… pour un petit montant d’argent, ils vous laisseront prendre une photo avec eux.


Nous nous sommes dirigés ensuite vers Beverly Hills. Ce quartier sera intéressant si vous aimez magasiner des objets et des vêtements de marque qui coûtent extrêmement cher, sinon, cela ressemble à n’importe quel quartier aisé d’Amérique du Nord.


Ce que je crois, c’est que pour pleinement profiter de l’expérience d’Hollywood Blvrd, il faut planifier de venir lors d’un événement important, quelque chose comme ça. Parce que sinon, cela n’est pas si impressionnant qu’on se l’imagine. Il faut aussi avoir planifié un bon budget pour pouvoir se payer toutes les activités offertes.


Malibu Beach


malibu beach with cactus
Malibu Beach

Nous rejoignons finalement l’océan Pacifique en nous dirigeant vers Malibu. Cette route qui longe la côte est magnifique. J’avais choisi la plage de Malibu pour l’une des scènes de mon premier film (NOMADES) pour faire deux références. La première, à la statue de la liberté que j’avais vue à New-York lors de ce même tournage. Dans le film La planète des Singes (1968), la scène finale se déroule à Point Dume (Malibu). La statue de la liberté y est à moitié enterrée, et nous laisse deviner que le personnage se trouvait tout ce temps sur Terre et que la planète a probablement été victime d’une apocalypse quelconque (la raison n’est pas donnée, mais on suggère une catastrophe nucléaire). Le réalisateur Franklin J. Schaffner a voulu sans aucun doute nous lancer un message important par cette fin, utilisant l'icône par excellence du nouveau monde et du rêve américain.


couple walking on malibu beach
Au loin, Point Dume, lieu de la scène finale de ''La planète des singes'' (1968)

La deuxième référence que je voulais faire: le film étant sorti d’ailleurs pendant les années hippies, l’équipe a probablement voulu critiquer comme les jeunes de ce mouvement notre tendance à la surconsommation et l’importance de poser des actions immédiatement pour éviter un désastre prochain, thématique que j’explorais alors dans mon idées que les voyageurs étaient devenus des ‘’néos-hippies’’. Dans tous les cas, c'est un endroit très agréable à visiter. Il est aussi possible de monter sur la pointe de la petite falaise découpée par l’océan avec le temps et y prendre de superbes clichés.



San Francisco


Noyau du mouvement hippie, vous vous doutez bien qu’en faisant un film qui a pour thématique les ‘’néo-hippies’’, je devais bien une visite à la ville de San Francisco pour voir où le mouvement avait commencé. Avec la Nouvelle-Orléans, c’est la ville que j’ai préférée aux États-Unis.


Golden Gate Bridge


Golden Gate Bridge
Golden Gate Bridge

Tout commence près de ce pont légendaire et inscrit sur la liste des merveilles de l’architecture moderne. Sa construction a été tout un défi. Premièrement parce que les courants contraires dans ce détroit s’y retrouvent, et que les plongeurs ont dû trouver le moyen de naviguer vers le fond du passage à 30 mètres de profondeur pour y poser de la dynamite.


Ensuite, imaginez que les étapes de construction des piliers qui devaient retenir le pont ont dûes être posées plus d’une fois à cause de l’eau et du brouillard qui rendait la tâche quasi impossible à faire. Je suppose que ce sont des défis auxquels on doit s’attendre pour être capable de construire le pont suspendu le plus long au monde... à l’époque. Aujourd’hui, il a été surpassé plusieurs fois et le dernier est le pont des Dardanelles en Turquie dans la mer de Marmara (terminé en 2022).


Golden Gate Bridge Overlook
Golden Gate Overlook

Dans le Golden Gate Park, l’événement incroyable du Human Be-In le 14 janvier 1967 marque le début du Summer of Love (Été de l'amour). Alors, plusieurs services gratuits y étaient offerts tel un centre médical, de la nourriture ainsi qu’un magasin général. Ils donnaient aussi de la drogue gratuitement, c’est ce qui a donné la chance au gouvernement de pointer du doigt et d’entreprendre des actions pour stopper cette belle initiative.




Des milliers de jeunes du monde entier se réunirent pour cet événement de liberté sociale en montrant au grand public le mouvement contestataire de la société de surconsommation.

Les autorités étaient bien décidées à arrêter ce rassemblement mais ça n'a fait que mettre encore plus l'attention sur le phénomène, ce qui l'a rendu populaire. En tout, 200 000 jeunes avaient migrés vers le quartier et les alentours. Le gouvernement s'est mis à utiliser également les médias pour montrer seulement les mauvaises expériences qui se sont déroulées pendant l’été 1967 (overdoses, badtrips, etc.). Ce qui a amené l’Histoire à bannir entre autres le LSD et champignons magiques… et ce qui a freiné malheureusement les recherches médicinales et psychologiques à ce propos.


Haight-Ashbury



Je me suis rendue au coin Haight-Ashbury pour observer comment ‘’l’Été de l’amour’’ (summer of love) de 1967 était resté imprégné dans les rues. L’événement a dû être franchement impressionnant. L’excentricité est à l’honneur, ainsi que l'architecture civile victorienne. La communauté LGBTQ+ est l’une des plus grandes au monde. Je suis entrée dans un magasin ou l’on vendait des bijoux pour les spectacles de transgenre, juste par curiosité. Ça brillait de partout!


two fake legs coming out of a wall
Une devanture de magasin originale

Pier 39


pier 39 san francisco
Pier 39 à San Francisco

Il y avait aussi le quartier Fisherman's Wharf, tout près du port, qui avait attiré mon attention pour quelque chose de plutôt particulier. Au Pier 39, nous pouvons observer une bande d’otaries de Californie et de lions de mer qui se sont multipliés là-bas. La nourriture étant abondante dans ce port d’importance, on pourrait dire qu’ils ont eu du flair. Ils sont apparus en 1989 après le tremblement de terre Loma Prieta (6,9 sur l’échelle de Richter). Après de nombreux débats, les spécialistes ont décidé qu’il serait probablement mieux pour eux de les laisser dans leur nouvelle demeure, l’ancienne ayant été probablement détruite à cause du séisme. Les observer en direct: https://www.pier39.com/sealions/


sea lions on a deck with tourists pier 39
Les vedettes du Pier 39

Tout quitter et voyager, devenir nomade. Beaucoup de gens en rêve, mais beaucoup craignent également de le faire. Inspirez-vous des aventures d'une cinéaste indépendante de voyage qui s'est donné le défi de réaliser 10 films de voyage autour du monde et devenir nomade à temps plein.


Où sommes-nous?




Posts récents

Voir tout

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page