top of page

Medellin, narco-tourisme et Pablo Escobar

Dernière mise à jour : 23 mars 2023

Medellin: Est-ce dangereux? Comprendre la situation actuelle en Colombie et comment le narco-tourisme nuit à la réputation de cette ville incroyable. Découvrir l'oppinion des habitants par rapport au narco-tourisme.


Pour ma part, et comme tout le monde qui n'y est jamais allé, j’en connaissais seulement les préjugés véhiculés dans les médias et par mon entourage. Je recevais des regards d’inquiétude quand j'annonçais fièrement que cette métropole était sur mon itinéraire. Voilà ce que j'ai découvert et je vous le partage.

Grafitis de la Comuna 13
Grafitis de la Comuna 13
Fast Stats Medellin

‘’La ville des fleurs et de l’éternel printemps’’, c’est ainsi que l’on surnomme Medellin. Du moins, c’est comme cela que les locaux aiment bien l’appeler. Pour les gens d’outremer, elle est plutôt associée au narco-tourisme. Lorsque je suis arrivée en Colombie, ce sujet ne m’intéressait pas vraiment et j'étais un peu frustrée que les touristes veuillent aller à Medellin que pour ce sujet (je me disais qu'il doit bien y avoir autre chose d'intéressant). La triste réalité, est qu'on ne peut pas aller à Medellin sans passer à côté du narco-tourisme, c'est à ce point là. Il y a beaucoup d'agences qui proposent les tours ''Pablo Escobar'', je vous en prie de ne pas les encourager pour arrêter cette roue. Avec un peu de recherche, vous pouvez vous-même aller à ces endroits et vous informer sur les faits historiques de la ville. Par contre, malgré que je sois tout à fait contre encourager en quelque sorte cette industrie, cela reste une manière originale de visiter Medellin et de comprendre leur réalité.


Donc, c'est ce que nous avons fait. L’époque de Pablo Escobar fait partie de l’Histoire de la Colombie et on ne peut pas l’ignorer. Oui, je ne vous mentirai pas, Medellin n’est pas la ville la plus sécuritaire dans certains quartiers, informez-vous. Malgré tout, on s’est sentis en sécurité à Medellin et on a été impressionnés par sa modernité, il ne faut pas avoir peur d'aller la visiter. Nous sommes donc partis à la chasse de Pablo Escobar.

Le tramway de Medellin sur la Plaza Botero
Le tramway de Medellin sur la Plaza Botero

Qui est Pablo Escobar


Il commence sa carrière vers 1975 et meurt fusillé en 1993. Il est un trafiquant de cocaïne de la Colombie vers les États-Unis.


Sa popularité vient de deux faits: Son cartel, au sommet de son activité, fournit environ 80 % de la cocaïne consommée aux États-Unis, pour un chiffre d'affaires annuel de 21,9 milliards de dollars. Ce qui fait le lui le criminel le plus riche de l'Histoire.


Vendre de la drogue rapporte de l'argent, c'est donc une manière de travailler, c'est ce qu'il pense à cette époque. Dans des pays pauvres comme la Colombie, c'est une façon de se sortir de la misère. Vous serez surpris d'apprendre peut-être que son premier contact avec la cocaïne lui vient d'un américain dans une discothèque. Je crois qu'il faut donc réfléchir avant de porter des jugements soudains sur les Colombiens et les mettre tous dans le même panier. Malheureusement, ce sont parfois les voyageurs qui répandent les rumeurs et les mauvaises habitudes... n'apportez pas vos habitudes de la maison à l'étranger!


L'autre manière, c'est que Pablo Escobar gagne en popularité auprès de son peuple, car, malgré que ce soit un trafiquant de drogue, il a un bon coeur. Il entreprend la construction de plusieurs églises, écoles et hôpitaux pour les aider à se sortir de la misère. Certes sa méthode pour changer le monde peut paraitre non conventionnelle pour la plupart des gens, mais... à qui le vrai blâme?


Malheureusement, il commet aussi plusieurs meurtres (qui viennent indubitablement avec le métier je suppose) et actes de violence pour son entreprise de traffic de cocaïne. Il est recherché par la police colombienne et américaine. Il est fusillé en 1993 à Medellin par la police nationale colombienne.

Finca la Manuela, maison de vacance de Pablo Escobar bombardé en 1993
Finca la Manuela, maison de vacance de Pablo Escobar près de Guatapé, bombardé en 1993

La Métamorphose


Son influence importante a plongé la Colombie dans un tourbillon de violence incessant, l'est encore un peu aujourd'hui, mais certes, le peuple s'est relevé et la métamorphose de la Colombie, et de Medellin, est incroyable. La modernité de cette ville m'a foudroyé. Les oeuvres artistiques font partie du quotidien, dans la rue, entre autre avec le célèbre Botero. Les restaurants huppés se multiplient et sont pleins à craquer. Leur réseau de transport métropolitain est fiable, neuf, et novateur: Medellin est construite dans une vallée dans la cordillère des andes, et donc, pour se rendre de l'autre côté des montagnes, les locaux (et les touristes aussi) peuvent emprunter un téléphérique, ce qui est beaucoup plus flexible qu'un tramway pour eux. Évidemment, les colombiens ont toujours été un peuple de coeur et le resteront toujours, il ne faut pas hésiter à se faire des amis!


Donc, lors de notre exploration nous avions entendu parler de la prison que Pablo Escobar s'était auto-construite pour s'enfermer lui-même (oui, quand on est riche, on peut tout faire, même ça), et, arrivés sur les lieux, nous nous rendons compte que maintenant, c'est une centre de personnes âgées en quelque sorte, et nous voyons cette pancarte qui nous a ouvert les yeux sur la situation actuelle de la Colombie:

Situation actuelle de la Colombie par rapport au Narco-tourisme

''Monsieur le visiteur, mesdames et messieurs, guides touristiques, veuillez respecter les installations et nous vous demandons de ne plus tromper vos clients. Ici, il n'y a rien du temps terrible que nous avons vécu, ce que vous voyez a été construit avec beaucoup de sacrifices de la part du moine administrateur. Ne les trompez pas et j'espère qu'ils ne seront pas dupes. Ces espaces ne font pas partie du ''Narco-tourisme '', laissez-nous tranquilles.''


Je pense que c'est assez clair ! Ma mission se confirmait. Je devais informer les gens de tout cela. J’allais changer l’image de Medellin et aider les colombiens à se départir de ce fantôme. Parce que ce peuple de cœur, généreux et des plus honnête que j’ai pu rencontrer le méritait!


Dans l’ensemble, après tout, je ne suis pas déçue d’être partie à la chasse d’Escobar. On ne pourra jamais déterminer s'il était un homme de mal ou de bien et c’est ce qui est intéressant de cette histoire. Il faut parfois être rendu tout en bas pour vouloir remonter, et le règne de Pablo Escobar fut probablement le coup d’envol à l’évolution de Medellin, la ville des fleurs et de l’éternel printemps.





Posts récents

Voir tout

Comentários


Os comentários foram desativados.
bottom of page