• Elizabeth Plante

Les Films Oiseau de nuit : pour l'amour du voyage


Êtes-vous déjà tombé amoureux au point où ça vous obsédait? Avez-vous l’impression que quand vous vous quittez pour retourner au train train de la vie quotidienne, qu’une partie de vous s’arrache? L’amour fou a ça de merveilleux qu’il nous rend un peu dingue et nous pousse à profiter du moment présent. C’est exactement ce qu’a vécu Mimi Tremblay quand elle est partie trois mois et demi dans l’Ouest canadien à l’âge de 20 ans. Dès son premier voyage, ça été le coup de foudre. Celui qui change ta perception de la vie et qui met de l’ordre dans tes priorités.

Dans cette entrevue, la réalisatrice des Films Oiseau de nuit nous explique comment, après un parcours scolaire et professionnel bien rempli, elle ne pouvait tout simplement plus ignorer la petite voix qui lui parlait à l’intérieur. Cette voix, elle lui disait qu’elle devait se lancer dans le vide et réaliser son grand rêve : gagner sa vie en voyageant.

Tu as fondé les Films Oiseau de nuit afin de produire 10 films en 10 ans et de faire le tour du monde. C’est un projet de grande envergure ! Quel a été le processus qui t'a menée à démarrer une OBNL de documentaires de voyage?

Ça a toujours été mon rêve de faire le tour du monde. En 2015, je travaillais dans le milieu de la télévision communautaire. Là-bas, j’avais la chance de réaliser mes propres projets. Tout élaborer de A à Z était motivant et ça m’a encouragée à moi-même développer un projet personnel qui aurait de l’ampleur. À l’époque, je venais de voir le film Samsara de Rock Fricke (2011) et j’ai tout de suite pensé que, moi aussi, je devais faire un film sur mon prochain voyage. Au départ, Films Oiseau de nuit, ça devait être un an autour du monde. Et puis, je me suis dit : « Pourquoi pas faire encore plus gros ? Pourquoi pas faire ça sur 10 ans ? ».

Parle-moi des expériences de voyage qui t’ont marquée ?

Mon premier voyage a été la côte ouest du Canada en 2008. Je suis allée y travailler pendant trois mois et demi et c’est là que j’ai découvert à quel point c’est beau chez nous. Ça a déclenché en moi une curiosité qui ne s’était pas manifestée en moi avant. Je me disais : « Si c’est si beau ici, chez moi, au Canada, le reste du monde doit être incroyable ! » Depuis 2008, cette soif de voir le monde me guide.

Mimi en 2008

Puis, en 2010, je suis partie un an en Australie. J’ai obtenu un visa vacances-travail et j’ai acheté mon billet aller-retour pour Sydney. Je suis débarquée à l’aéroport avec pour seul bagage mon sac à dos. J'ai demandé de l'aide à des chauffeurs de taxi pour me rendre en ville, mais ils étaient si hostiles que je me suis dit que j’allais simplement marcher ! Quatre heures plus tard, j’arrivais au centre ville et je ne savais pas où j’allais dormir ce soir là. Je me sentais alors vraiment comme une aventurière ! Il y aurait tant à dire sur mon amour pour l’Australie, mais si mon expérience là-bas m’a appris une chose, c’est de vivre dans le moment présent (aussi cliché que ça puisse paraître!).

Mimi en Australie

Finalement, en 2014, j’ai passé un mois au Pérou où j’ai fait le Chemin de l’Inca (Inca Trail) pour arriver au Machu Picchu. Ces journées de marche ont été très difficiles physiquement, mais surtout mentalement. C’est là que j’ai compris la puissance de la force mentale. Malgré les difficultés que j’ai rencontrées, j’étais déterminée à arriver en haut et j’ai réussi. Dommage que j'aie manqué de batteries tôt durant la randonnée... c'était si beau!

Chemin de l'Inca

Tes expériences de voyage parlent d’elles-mêmes, mais on ne s’improvise pas réalisatrice non plus. Comment en es-tu arrivée à produire et réaliser tes films toi-même ?

Au cégep, je voulais faire de la musique, mais j’ai aussi toujours aimé écrire des histoires. Quand j’ai découvert le métier de scénariste, je me suis dit : « Ça y est ! C’est ça que je veux faire ! » Après un DEC en cinéma et deux certificats (un en scénarisation cinématographique et un autre en création littéraire), je suis partie pour l'Australie. À mon retour, j’ai travaillé pour Cogeco Saint-Hyacinthe. Là-bas, je démarrais des projets en coréalisation comme des courts-métrages, des séries télé, des émissions de webtélé, des vidéoclips, etc.

À l'époque où elle travaillait à Cogeco

Dans une petite boîte comme la télé communautaire, on fait tout de A à Z et ça, ça me branche ! Je veux toucher à tout et avoir le contrôle. C’est stimulant de porter un projet avec sa propre vision.

Films Oiseau de nuit est parti d’un rêve personnel, mais tu n'es plus seule à bord, n’est-ce pas ?

Oui ! J’ai parlé de mon projet de tour du monde à ma sœur Maryse et ça l’a tout de suite intéressée. Avec une maîtrise en gestion de projet, elle pouvait m’aider à trouver des commanditaires qui assureraient le financement de l’aventure. Ce qui la motive, c’est de voir comment elle peut amener un projet du point A au point B. Son but est que Films Oiseau de nuit devienne prospère. Le budget, le financement, l’organisation, l’administration et l’événementiel, c’est Maryse ! C’est comme la colonne vertébrale qui assure une solidité à ma création.

Enfin, en décembre 2016, on avait besoin de quelqu’un qui alimente les réseaux sociaux de manière professionnelle et avec du contenu de qualité. Les documentaires de voyage et les ciné-conférences, c’est l’aspect plus traditionnel de notre offre, mais depuis le début, on souhaitait que notre entreprise soit ancrée dans le Web 2.0. Maryse et moi on a fait une petite annonce sur Facebook est on a pris contact avec Elizabeth. Elle travaillait en enseignement depuis plusieurs années et avait décidé de faire un changement de cap vers la rédaction web. Elle a établi une stratégie de marketing web pour nous assurer une visibilité maximale. Ça a l’air de rien, mais gérer le contenu numérique et les médias sociaux, c’est beaucoup de travail !

Ton premier film, Nomades, sort en mai. Comment as-tu arrêté ton choix sur les États-Unis ?

Oh ! le roadtrip aux États-Unis, c’est un vieux rêve d’adolescente. J’ai tellement vu ça dans les films et les livres que j’avais envie de le vivre aussi, de le démystifier. Je me demandais si un jour, je vivrais moi aussi les scènes que j’avais vues au grand écran et qui m’avaient transportée. Aussi, faut pas se le cacher, les États-Unis, c’était accessible tant financièrement que géographiquement.

Je trouve qu’on sous-estime grandement les États-Unis... On va souvent dans les grandes métropoles comme Las Vegas, New York, Los Angeles et autres, mais on peine à s'imaginer la richesse des parcs nationaux. C’est surtout la nature protégée de ces grands espaces que j’ai voulu mettre de l’avant dans mon film.

On sait que le deuxième film portera sur le Canada et s'appellera Repères. Qu'en est-il des prochains films? Est-ce qu'on peut savoir en primeur sur quels pays ils porteront?

Mon idée n'est pas encore arrêtée quant à la destination voyage de mon troisième film. J'ai une liste de pays à découvrir assez longue pour faire des long-métrages toute ma vie! Cela dit, parmi les endroits que je souhaite privilégier dans les années à venir, il y a l'Australie, la Nouvelle-Zélande et le reste du continent américain (Amérique centrale et Amérique du Sud).

Le premier long-métrage de Mimi Tremblay sera projeté en première le 20 mai 2017 à l'hôtel Beatnik. Cliquez ici pour davantage de détails.

#Films #OuestCanadien #Australie #Pérou #Nomades #ÉtatsUnis #Amour #Voyage #Documentaire #Réalisation #Rêves #Projet #OBNL #Marketing #MédiasSociaux #Gestiondeprojet #Roadtrip #ParcsNationaux #YellowstoneNationalPark #Samsara

Le film Aurora sortira le 17 Septembre 2020 et sera disponible sur filmsoiseaudenuit.com/aurora

↬Merci de nous suivre autour du monde!↫

Sur Instagram | Facebook @Filmsoiseaudenuit

Films Oiseau de nuit est un OBNL audiovisuelle basée à Bromont, Québec, Canada, depuis 2015. ↠Notre Défi : 10 films de voyage autour du monde. ↠ Notre Mission : Créer une communauté de gens épanouis et passionnés qui prônent la découverte de soi et des autres pour un monde plus ouvert et pacifique.
#Vous inspirer à vivre de vos rêves! 

The film Aurora will be released on September 17, 2020 and will be available on filmsoiseaudenuit.com/aurora

 

↬ Thanks for following us around the world! ↫

On Instagram | Facebook @Filmsoiseaudenuit

 

Films Oiseau de nuit is an audiovisual NPO based in Bromont, Quebec, Canada, since 2015. ↠Our Challenge: 10 travel films around the world. ↠ Our Mission: To create a community of fulfilled and passionate people who advocate the discovery of self and others for a more open and peaceful world.
#Inspire you to live your dreams!

Nouveau Blog !

↬Ne manquez rien sur l’envers du tournage des films et sur le monde à la fois!↫

New Blog!
↬ Don't miss anything on the reverse side of filming and on the world at the same time! ↫

Contactez-nous / Contact Us