top of page

Peñol de Guatapé et Finca la Manuela (Pablo escobar), Colombie

Dernière mise à jour : 25 mai

À 80 km de Medellin se trouve le petit village de Guatapé, qui nous a attiré pour son immense monolithe de 220m de haut à la forme bien particulière (Peñol de Guatapé). Nous découvrons par hasard que Pablo Escobar avait jadis une maison de vacance près de ce lieu (Finca la Manuela, bombardée en 1993) et qu'il est possible d'en faire la visite!

Piedra del Peñol, ce monolithe de 220 m
Piedra del Peñol, ce monolithe de 220 m
fast stats guatapé

Anecdote de transport


Est-ce que j'ai mentionné que les colombiens conduisent comme des fous? En général en Amérique du Sud, oui. Mais en Colombie... c'est réellement l'endroit où on a eu le plus de sueurs froides. Nous décidons de prendre un bus pour Guatapé de Medellin, ce qui prend environ 2h. Les sud américains ont cette vilaine manie de dépasser sur les lignes doubles, et là, on traverse des montagnes, des courbes, des routes en constructions de nuit, tout ça en même temps, et notre chauffeur n'a pas l'air de vouloir ralentir sa course pour un instant. On se disait: une chance qu'on a vécu notre vie à 100% (haha)! En nous entendant parler anglais (Cameron est américain), un gars assis près de nous nous demande (avec beaucoup d'énergie...) les questions typiques du voyage/questions existentielles (qui êtes-vous, d'où venez-vous, où allez-vous, ça fait combien de temps que vous êtes ici? Nous: où? À Medellin, en Colombie? En Amérique du Sud? Combien de temps allez-vous rester à Guatapé? À quel hostel? etc.) et drôlement, il nous dit qu'il travaille exactement à l'endroit où nous allons coucher, et qu'il est en retard de 4h pour le début de son quart de travail. Au début on touve ça drôle et plutôt incroyable, et ce l'est quand même, mais disons que je ne lui dis pas que je traîne une caméra et que je fais un film pour ne pas attirer son attention (habituellement, j'attends un peu avant d'en parler, pour être sûre de pouvoir faire confiance). En descendant du bus, il nous propose même de nous montrer où se trouve notre hostel (encore avec énormément d'entousiasme et d'énergie). La coïncidence est tellement étrange, que je commence à trouver son histoire un peu louche. Tsé, on est la nuit, dans une ville qu'on connaît pas, un gars qu'on connaît pas nous propose de nous montrer le chemin...(!) je fais part de mon inquiétude à Michaël et tout en marchant, nous regardons s'il nous amène réellement où nous voulons aller. Vous allez trouver cela aussi incroyable que nous: son histoire était vraie! Il travaillait réellement là, 4h de retard, et même, il a été notre serveur au restaurant de l'auberge... un très mauvais serveur, mais ça, c'est une autre histoire!

Levé du soleil sur le réservoir du Peñol
Levé du soleil sur le réservoir du Peñol

Guatapé & Piedra del Peñol


Le lendemain commence notre exploration de Guatapé. J'avais très hâte de gravir le monolithe. On explore un peu à pied le bord de l'eau et au premier tuktuk que nous voyons, nous l'empruntons. Près de l'entrée, nous observons un pancarte où il est inscrit : ''la plus belle vue du monde!'' Wow, bon ça doit être plutôt extraordinaire, en haut! Mais nous nous souvenons aussi que les sud américains feraient tout pour vendre leur salade. ''Big statement!''... On rit, mais quand même, on est vraiment subjugués par la vue de cette immense pierre, qui semble être tombée de l'espace.

Maintenant, on monte! ''700 marches, y'a rien là, j'ai fais le triple quand j'étais en Inde à 3h du matin (etc)...'' s'exclame Michaël. Effectivement, pour les gars ça semblait plutôt facile. Moi j'ai toujours un petit poid de plus sur le dos avec ma caméra, mais je me répète constamment dans ces situations que ça peut pas être pire que le trek de l'Inca au Pérou! À environ 2000 m d'altitude, c'est pas si mal, mais certains pourraient trouver cela plus difficle. La vue est vraiment superbe et des plus surprenantes le plus nous montons, ça motive la montée.


Vue de Piedra del Peñol, environ à 300 marches...
Vue de Piedra del Peñol, environ à 300 marches...

Pour enfin arriver au sommet! On est heureux et satisfaits, mais de là à dire que c'est la plus belle vue au monde... bref on s'est remis à faire des blagues. Le réservoir du Peñol rend vraiment la vue unique, pour 7,50$, franchement, il faut le faire! D'autant plus qu'étant donné que je ne traîne pas un drône, les vues de ce genre sont vraiment appréciées dans mes films.

Piedra del Peñol ''¡La vista más hermosa del mundo!'' (la plus belle vue du monde)
Piedra del Peñol ''¡La vista más hermosa del mundo!'' (la plus belle vue du monde)

Finca la Manuela


La visite ayant été plus courte que prévu, nous avons du temps pour explorer Guatapé à notre retour (Guatapé et le Peñol sont à 15 minutes de distance environ). On se fait accoster dans la rue par un vendeur qui nous propose un tour de l'ancienne maison de vacance de Pablo Escobar pour un prix vraiment ridicule (15$par personne). Le tour dure environ 2 à 3h et nous avions suffisamment le temps avant de prendre l'autobus du soir pour revenir à Medellin. On ne sait pas trop à quoi s'attendre, à ce prix-là... mais comme on dit souvent, ça vaut la promenade de bateau! Et on ne sait jamais quel plans seront pris pour le film.

NB: J'ai écris ce post en 2019 et j'ai entendu plusieurs rumeurs comme quoi il n'était plus possible de faire ce tour. Informez-vous avant de vous rendre.

Encore une fois, on est satisfaits, et moi, côté vidéos, je n'en demandais pas autant! Le site est vraiment magnifique. On peut observer plusieurs manoirs de célébrités qui ont décidé de faire du réservoir de Guatapé leur lieu de paradis. Et c'est réellement d'une beauté exceptionnelle, on comprends pourquoi! On ne cessait d'être impressionnés, mais notre étonnement fut au summum lorsque nous débarquons au domaine Finca la Manuela de Pablo Escobar (nommé après sa fille). Abandonné depuis le bombardement en 1993, la nature y a repris son cours. Nous visitons les multitudes bâtiments et le terrain qui recouvre cette petite île privée. Les arbres sont particuliers et ajoutent une touche de fantaisie au paysage: avec sa fortune, Pablo Escobar avait décidé de planter des arbres de partout à travers le monde. On retrouve même des arbres originaires d'Australie! Vraiment, le look est atypique. Il y a même une section sur l'île dédiée au paintball! On arrête pas de dire ''c'est fou, c'est fou!'', on en revient pas de la chance qu'on a!

Finca la manuela Pablo Escobar Guatape
''Finca la Manuela'', (Pablo Escobar), Guatapé
Finca la manuela Pablo Escobar Guatape
''Finca la Manuela'', (Pablo Escobar), Guatapé
Finca la manuela Pablo Escobar Guatape
''Finca la Manuela'', (Pablo Escobar), Guatapé







81 vues

Posts récents

Voir tout
bottom of page