• Films Oiseau de nuit

Aventure de tournage: anges et démons de Cuenca

Nous avons tout de suite été surpris par la ville de Cuenca en Équateur, par son architecture coloniale, par ses rues propres et colorées, sa place centrale animée. Il faut comprendre que Cuenca est une ville très conservatrice, mais nous y avons découvert un coin secret que je vous révèle...

La Plaza Cívica et le Mercado 9 de Octubre

La petite histoire de Cuenca et un souper hors de l'ordinaire

Arrivés à notre hostel, notre hôte Tony nous explique les coutumes et traditions de la ville. Extrêmement catholique, Cuenca dispose de 45 églises pour environ 50 000 habitants! Si la famille détient deux filles, la plus vieille peut se marier, mais la plus jeune n'a pas le droit. C'est son devoir de rester toute sa vie à la maison pour s'occuper de ses parents jusqu'à la la fin de leur vie. Les garçons ne sont évidemment pas soumis à cette tradition. Ça nous donne un peu le mood de la place, mais sincèrement en regardant dans la rue de la terrasse, ce qu'on voit est teinté de modernité et ça nous étonne un peu. En même temps, le système ne permet certainement pas d'envoyer les personnes âgées dans des centres comme nous le faisons un peu cruellement. Pour ou contre... ça reste à déterminer, mais nous ne sommes certainement pas là pour juger et changer leur mode de vie. Bref, il termine la petite leçon en nous indiquant sur une carte les activités les plus touristiques. En ressentant probablement notre genre, il nous indique que le Centre Culturel de la Prohibition nous intéresserait sûrement, mais en insistant sur le fait que les locaux n'encouragent vraiment pas ce lieu. Ce qui nous met évidemment la puce à l'oreille, nous nous entendons pour aller y jeter un coup d'oeil le lendemain... Tony nous invite à participer au souper 5 services qu'il organise chaque soir pour socialiser avec les autres backpacker de l'hostel, ce que nous acceptons avec joie. La nourriture était excellente et on a eu du plaisir à participer au jeu qu'il nous proposait: nous avons 15 minutes pour connaître notre voisin de gauche (donc en tout 30 minutes pour permettre à tout le monde de pouvoir interroger son voisin de gauche!) par la suite, chacun son tour, nous devons présenter au groupe ce fameux voisin de gauche! Réellement, c'était intéressant de voir ce que notre bras droit retenait de ce que nous lui disions. Évidemment, Tony nous encourage dès le début du souper à ne pas s'asseoir à côté des gens que tu connais déjà!

Vue de la Plaza Civica de l'hostel ''El Cafecito Cuenca''

Têtes réduites et chapeaux Panama

Nous avions une journée de tournage bien remplie comme à l'habitude. Avec les conseils de Tony, ce fut facile de faire un petit itinéraire de journée. Premier stop: le musée Pumapungo, car nous avions entendu la rumeur qu'ils détenaient les seules vraies têtes réduites en Amérique du Sud (donc là oui vous comprenez bien ou peut-être pas, ce sont des vraies têtes humaines réduites)! On ne pouvait pas passer à côté de filmer cela, surtout lorsqu'on savait que notre séjour chez les réducteurs de têtes approchait à grand pas... malheur! On nous indique clairement que nous n'avons pas le droit de filmer à l'intérieur! On se dit qu'on irait voir quand même... le musée est rempli d'informations pertinentes, mais on avait vraiment pas la tête à ça (désolée pour le jeu de mots, trop facile! Hahaha!)! Tout ce qu'on voulait voir, c'était les têtes réduites... je m'excuse d'avance, je n'ai pas respecter le règlement, j'espère que si un jour ils le découvrent qu'ils ne m'en voudront pas trop... Vraiment quelque chose à voir, c'était incroyable.


Apprenez-en davantage sur les têtes réduites et la civilisation Shuars en louant mon long-métrage sur l'Amérique du Sud, AURORA! Tous les profits serviront à financer le prochain tournage sur le tour de la mer Noire, en Europe.

Poursuivant notre chemin, je savais par mes recherches que Cuenca et ses villes avoisinantes se spécialisaient dans la création du fameux chapeau Panama! Non, ce chapeau ne vient pas du Panama! Ils l'ont en fait appelé comme ça car en construisant le canal de Panama, ce modèle était vraiment devenu la mode, tous les hommes le portait. Il y a plusieurs chapelleries dans la ville mais nous avons visité le plus populaire et le plus gros, le "Barrancos Panama Hat Museum". Ils fabriquent les chapeau évidemment sur place mais devant le public, ce fut intéressant de voir le processus. On s'est bien amusés à essayer toutes sortes de chapeaux!

J'ai opté pour un tout autre type de chapeau! Partout ailleurs sur l'image: le chapeau Panama

Le Centre Culturel de la Prohibition

Notre journée se terminait par ce musée dont les habitants de Cuenca n'approuvait pas vraiment! Nous sommes impressionnés déjà par l'extérieur, qui a une touche un peu artistique satanique et colorée à la fois. Une dame de la maison, Martha, nous charge la modique somme de 3$ à l'entrée, et nous invite à explorer comme nous le voulons. Je vais le dire dans mon bon québécois, on capotait ben raide! Le musée est en fait une oeuvre d'art interactive. Juste à l'entrée, il y a une guillotine où on peut poser la tête et un trône gigantesque incrusté de têtes de mort faites à la main, des tonnes de masques monstrueux et diaboliques. Au centre de la place, une scène: on se rappelle que c'est un centre cutlurel (nous apprenons plus tard qu'ils organisent des spectacles et pièces de théâtre). Nous marchons entre des sculptures extra-terrestres, de têtes avec la bouche cousue, des monstres inconnus, des gnômes, Satan, des Jésus tenant une croix fractionnée, des tableaux illustrants des obscénités... le musée s'étend même jusque sous le sol: on ouvre des trappes, et dans l'une d'elle, il y a un tombeau mis à notre disposition pour s'y étendre; dans l'autre, une catacombe où des poupées machiavéliques te regardent étrangement, dans le prochain se trouve un coffre d'une beauté exceptionnelle, orné d'un diablotin, que nous n'avons pas eu le courage d'ouvrir (s'ouvrait-il?)... il y a d'autres trous recouverts d'une grille, où on peut voir une poupée d'un bébé décapité, d'autres des extra-terrestres... en plus, et la cerise sur le sundae comme on dit, le studio de tatouage à l'étage! Ma mémoire me fait un peu défaut tant il y avait des oeuvres! C'est sincèrement magnifique et à la fois, tout cet art vient creuser dans une partie de toi qui te rend vulnérable, t'émerveille et t'effraie... on a compris pourquoi les locaux désapprouvaient un peu cet endroit. Mais nous, on est pas des locaux! On est d'autant plus curieux de parler avec la personne (ou les personnes?) qui a créé cet endroit absolument hors du commun! Il y a un petit bar où ils offrent de la bière de microbrasserie (on en revenait pas de trouver cela en Équateur!), on décide de s'y asseoir et commencer l'investigation! Martha et Eduardo, propriétaires de l'endroit, sont plus qu'heureux d'apprendre que nous voulons en savoir davantage. C'est effectivement eux qui ont créé tout cela. On connecte immédiatement, et même, ils nous invitent à souper, avec leurs deux fils, Franco et Kuap! Ce fut sans aucun doute la rencontre la plus exceptionnelle du tournage... nous étions sensé rester seulement 2 jours à Cuenca... nous y sommes resté 4 jours! Dont la majorité du temps avec cette famille d'artiste. Ils nous expliquèrent comment ce fut tout un défi de réaliser un projet comme celui-là dans une ville aussi conservatrice! Mais ils n'ont jamais désespérés, malgré tous les défis! On a trouvé que c'était très inspirant. Un échange inoubliable, gravé sur notre peau (Oui, on s'est fait tatouer!). On leur a même concoctés une poutine avec les moyens du bar! Soyez certains de leur dire bonjour de notre part lorsque vous irez les rencontrer...

Écoutez l'entrevue complète de la famille Moscoso sur notre chaîne Youtube! Parce que nous avons pour mission d’inspirer notre public à s’épanouir et être heureux par la réalisation de leurs rêves via la création d'œuvres artistiques audiovisuelles... abonnez-vous ! C'est gratuit, et ça aide :)
Mike et Cameron avec la guillotine, Prohibido Centro Cultural, Équateur
Cameron dans la catacombe aux poupées, Prohibido Centro Cultural, Équateur
Prohibido Centro Cultural, Équateur
Le trône, Prohibido Centro Cultural, Équateur
Le cercueil, Prohibido Centro Cultural, Équateur
L'alien, Prohibido Centro Cultural, Équateur

Votre don fait toute la différence pour notre OBNL. Visionnez tous les films de la série ici!

À suivre... notre périple dans la forêt amazonienne équatorienne avec les ancêtres de la civilisation des réducteurs de tête, les Shuars!


↬Partagez à quelqu'un qui aime voyager...✈🌍💛

Mimi Tremblay

Réalisatrice Films Oiseau de nuit

Sur Instagram | Facebook | Youtube @Filmsoiseaudenuit


Films Oiseau de nuit est un OBNL audiovisuelle basée à Bromont, Québec, Canada, depuis 2015.

↠Notre Défi : 10 films de voyage autour du monde.

↠ Notre Mission : Créer une communauté de gens épanouis et passionnés qui prônent la découverte de soi et des autres pour un monde plus ouvert et pacifique.

Restons connectés! Recevez ce e-book gratuitement en vous abonnant à notre infolettre. L'infolettre vous mettra au courant lorsqu'un nouveau post blog sortira, et lorsque nous organisons un événement de grande première de film.

Ce n'est pas une tête réduite! Mike a découvert qu'il a dormi à côté d'un vrai crâne humain lorsque nos nouveaux amis nous ont invité à dormir pour notre dernière nuit à Cuenca! Cameron a dormi dans le cercueil où il y avait eu un vrai mort dedans... et moi ben, j'ai dormi normalement sur un matelas hahaha!


  • Facebook - Black Circle
  • Instagram Black Round
  • YouTube - Black Circle

Nouveau Blog !

↬Ne manquez rien sur l’envers du tournage des films et sur le monde à la fois!↫

Contactez-nous / Contact Us